Ici, maintenant et partout

Important : ceci est une traduction amateur à destination du public francophone d’un article posté par Literature and Latte, à l’origine en anglais.

Note: Cet article concerne les fonctionnalités à venir dans Scrivener 3, qui sera disponible sur macOS un peu plus tard cette année et sur Windows en 2018.

Avec la popularité de la recherche internet et d’outils similaires comme Spotlight sur iOS et macOS, nous avons grandi avec le réflexe de ne pas seulement trouver des choses en les cherchant, mais également en utilisant cette mécanique en guise de moyen de navigation principal au sein des choses que nous connaissons déjà, dont nous savons qu’elles existent. Vous avez peut-être vu un article ou deux expliquant comment Google est devenu pour beaucoup de personnes un raccourci pour accéder aux autres sites sans avoir besoin d’avoir recours à une adresse URL ou un marque-page. De plus, sur un iPhone ou un Mac, combien de fois avez-vous utilisé Spotlight pour charger une app ou un document plutôt que de retrouver l’icône sur laquelle vous aller double-cliquer (ou taper) ?

Partout où nous trouvons une mer de choses inondant les routes classiques de navigation il apparaît une tendance assez claire : la recherche comme un moyen de faire des coupes dans les données, afin d’aller directement là où nous voulions. (ndt : cette phrase me semble en anglais hautement poétique mais je n’ai pas vraiment réussi à trouver un moyen de la rendre aussi légère…) Au fil des années, ma propre utilisation de Scrivener a été modifiée par cette tendance, même s’il n’y avait aucune fonctionnalité dédiée permettant cela. La recherche de projet fonctionnait, mais pouvait devenir gênante si la barre latérale était déjà utilisée pour autre chose.

Scrivener 3.0 considère ce concept de recherche comme un élément moteur et le positionne en première ligne de l’application, littéralement.

Quick Search shows you where you are, and gives you a way of getting to where you will go next.
Recherche rapide vous montre où vous êtes et vous donne un moyen d’aller où vous voulez aller ensuite.

Si vous trouvez que cela ressemble quelque peu à la barre d’adresse d’un navigateur internet, vous n’en êtes pas si loin ! Quand vous ne l’utilisez pas, il affiche où vous êtes, mais si vous cliquez dessus (ou utilisez le raccourci clavier Ctrl-Cmd-G sur Mac et Ctrl-Shit-G sur Windows), vous pouvez taper le nom de ce que vous cherchez et obtenir les résultats de recherche dans tout le projet, affinés au fil de ce que vous tapez. Utilisez la flèche du clavier pour descendre jusqu’au résultat qui vous intéresse (vous n’en aurez même pas besoin si votre cible est la première de la liste), appuyez sur Entrée et vous allez ouvrir le document dans l’éditeur actif. Vous pouvez également cliquer sur le résultat que vous souhaitez ouvrir.

Cela sera suffisant pour la plupart de vos recherches, mais nous avons ajouté quelques possibilités supplémentaires. Commençons avec quelques simples additions à la touche Entrée ou au clic avec la souris :

  • Avec la touche Maj, le résultat votre recherche apparaît dans un panneau de Référence Rapide. C’est le moyen le moins gênant d’accéder à un document, car rien ne bouge dans votre fenêtre de travail lorsque vous utilisez cela.
  • Avec la touche Opt/Alt, le résultat charge dans la seconde fenêtre d’édition et la créera si elle n’existe pas. Cela signifie que vous pouvez jeter un oeil à un document-ressource alors que vous êtes en plein milieu de l’écriture d’un mot, et nue fois que vous l’avez chargé dans la seconde fenêtre d’édition vous serez en mesure de finir votre phrase sans passer à côté de la moindre chose.

Vous n’êtes pas amateur de barre d’outils ? Nous avons pensé à vous. Lorsque l’outil de Recherche Rapide n’est pas disponible, le raccourci clavier va amener un outil de recherche flottant qui vous permet tout ce que nous avons décris plus haut, qui va proprement disparaître lorsque vous aurez appuyé sur la touche Entrée, Echap ou cliqué sur un résultat. Juste comme Spotlight.

Révélez la souris

La recherche n’est pas uniquement une question de lire ou modifier des choses. Souvent, nous menons une recherche avec l’intention de faire quelque chose avec l’objet que nous trouverons. Dans cette optique, chaque entrée dans la liste de résultats de recherche peut être cliquée-déplacée — ce qui permettra la même chose que si vous le faisiez depuis le Classeur. Ce qui signifie que vous pouvez faire une quantité de choses avec simplement quelques résultats de recherche !

Drag any search result in the list into the project window to do a variety of things with it.
Glissez n’importe quel résultat de recherche dans la fenêtre de projet pour faire une quantité de choses avec.
  1. Assignez le document sélectionné à une collection en le déposant dans l’onglet correspondant de la liste des collections, ou simplement au bon endroit si la collection est ouverte dans la barre latérale, le tableau de liège ou l’outliner.
  2. Déposez dans le Classeur, tableau de liège ou outliner pour déplacer le document vers la localisation désirée. Cela fonctionne même avec la nouvelle vue des labels, présentée par Jennifer dans un précédent post. Oui, vous pouvez déplacer un résultat de recherche et le « labelliser » en une action.
  3. Avec la touche Alt/Opt enfoncée : copiez le fichier ailleurs. (une fonctionnalité en option)
  4. Glissez un document vers l’éditeur de texte pour créer un lien vers celui-ci. (Si c’est une image, cela aura pour effet de placer l’image, ce que j’ai simplement fait quelques secondes plus tôt ci-dessus)
  5. Avec la touche Alt/Opt, collez le contenu du fichier dans l’éditeur (pratique pour commencer avec quelques bouts de texte, comme des tableaux que vous auriez déjà formatés, plutôt que de recommencer à chaque fois à partir de zéro, allez chercher votre stéréotype et posez-le !
  6. Posez un marque page, que ce soit un marque-page de projet ou vers le document que vous êtes en train d’éditer. Vous pouvez même glisser l’icône vers la barre de marque-pages pour en faire un marque-page de projet sans plus vous embêter.
  7. Déposez vers n’importe quelle barre d’en-tête pour ouvrir le document dans l’emplacement désigné. Nous allons parler d’une autre chose que vous pouvez faire en glissant des objets vers une barre d’en-tête avec l’option Alt/Opt un peu plus tard. Je voulais simplement le mentionner maintenant, mais pas de spoil !
  8. Glissez sur l’icone de référence rapide dans la barre d’outils pour ouvrir le fichier dans un panneau de référence rapide. (celle-ci n’a pas de flèche. (??))

Vous noterez également, si vous scrutez les captures d’écran comme je le fais, que nous ne nous arrêtons pas aux titres. Le projet est scanné dans son intégralité pour trouver le texte que vous venez de taper, donc si vous ne vous souvenez pas du nom d’un document, vous pouvez toujours le retrouver à travers un petit morceau de texte ou une note que vous avez posée au détour d’une carte. Si tout le reste est un échec, vous pouvez toujours cliquer sur le bouton « Full Project Search » en bas, et admirer la puissance de feu de cette armée parfaitement équipée et opérationnelle… euh, attendez, c’est le mauvais discours.

Garder les onglets avec le Clutter

Comme nous avons vu avec d’autres outils, comme la barre d’adresse de Safari, nous avons remarqué qu’il est possible de faire davantage que simplement fournir un espace où écrire ou repérer à quel endroit vous vous trouvez :

Nous aimions suffisamment la façon dont Safari proposait une barre de progression pour utiliser l’idée pour montrer votre progression globale sur l’objectif du brouillon, ainsi que votre objectif de session quotidienne. Donc non seulement la Recherche Rapide permet, disons, de chercher, mais elle permet également de garder un oeil sur votre progression (à condition de définir des objectifs). Ce design répond à une demande de longue date réclamant ces informations accessibles quelque part dans la fenêtre principale. Désormais, au lieu d’avoir à laisser le panneau des Objectifs du Projet ouvert toute la journée, vous pouvez garder un oeil sur l’évolution de votre compteur de mots, juste au-dessus de l’endroit où vous écrivez (la fenêtre flottante est toujours là si vous voulez, et demeure identique à ce que vous utilisiez pour régler vos objectifs et activer cette partie des fonctionnalités).

Vous pouvez également positionner le curseur au-dessus pour obtenir une information numérique de votre compteur de mots et le laisser à cet endroit pour garder l’information affichée au lieu du titre du document que vous êtes en train d’éditer.

Keep track of how far youve come with a glance.
Suivez votre progression en un coup d’oeil.

Ne vous inquiétez pas : si vous préférez écrire sans informations relatives à votre progression, l’option peut être désactivée dans les préférences. Vous pouvez également modifier les couleurs. C’est Scrivener après tout.

Tout est dit, la Recherche Rapide (et Progression d’Écriture) est un outil simple, mais assez flexible pour pouvoir rapidement devenir un ingrédient indispensable de la localisation, organisation, composition et assemblage du texte en cours de route. C’est également l’une des façons de naviguer et travailler avec Scrivener à laquelle nous avons pensé. Nous aurons le temps de détailler ces lignes dans un article futur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s