Scrivener 3 : porte-copie et disposition

Important : ceci est une traduction amateur à destination du public francophone d’un article posté par Literature and Latte, à l’origine en anglais.

Note: Cet article concerne les fonctionnalités à venir dans Scrivener 3, qui sera disponible sur macOS un peu plus tard cette année et sur Windows en 2018.

Depuis Scrivener 1, vous pouvez diviser l’éditeur de Scrivener en deux et regarder deux documents l’un à côté de l’autre. Dans Scrivener 2, nous avons ajouté une nouvelle fonctionnalité à côté de laquelle on passe souvent : la possibilité d’avoir un éditeur qui contrôle l’autre. Donc, si vous avez le tableau de liège dans l’éditeur de gauche par exemple, vous pouvez cliquer sur le bouton « Ouvrir automatiquement dans le second éditeur » dans la barre sous l’éditeur (le bouton qui représente une icône carrée avec une flèche qui en sort). Avec cette option activée, sélectionner une carte dans le tableau de liège (ou une ligne dans l’outil de planification (outliner)) permet d’ouvrir le document associé à la carte (ou la ligne) dans l’autre éditeur. Cela ajoute davantage de flexibilité à la façon dont vous pouvez utiliser les deux éditeurs.

Ioa a écrit un article sur le blog concernant la nouvelle fonctionnalité de marque-page dans Scrivener 3. Cela permet une autre façon de faire référence à des documents et des recherches dans vos projets, parce que vous pouvez désormais voir des documents marqués directement dans l’inspecteur. Il y a un autre endroit où vous pouvez désormais ouvrir vos documents également : les porte-copies (copyholder en anglais).

Porte-copies

La possibilité de séparer l’éditeur de Scrivener en deux est très utile. Mais pourquoi seulement le diviser en deux ? Et si vous pouviez faire une référence à plus de deux documents à la fois (ou plus de trois si vous utilisez les marque-pages) ? Un problème est le lien entre les deux éditeurs : « Ouvrir la sélection dans l’autre éditeur » a du sens s’il y a un autre éditeur, mais devient absurde s’il y en a plusieurs. Par exemple, cliquer sur un lien interne ouvrira le fichier correspondant dans l’autre éditeur — s’il y avait plusieurs autres éditeurs, vous ne sauriez pas l’endroit où il serait ouvert. Pour Scrivener 3 nous avons voulu rendre possible la séparation de l’éditeur en plusieurs parties, mais sans provoquer de confusion qui viendrait avec plusieurs éditeurs complets. Nous avons appelé la solution qui nous est apparue les « porte-copies ».

Dans le monde réel, un « porte-copie » est un petit support sur lequel vous pouvez cliper des documents pour pouvoir les consulter tout en écrivant ou tapant au clavier — et c’est exactement ce que les porte-copies sont dans Scrivener. Dans Scrivener 3, les deux éditeurs ont désormais un porte-copie disponible. Un porte-copies est essentiellement un éditeur supplémentaire qui apparaît dans l’éditeur existant et qui peut uniquement montrer un unique document (il ne supporte pas de tableau de liège ou d’outil de planification — corkboard et outliner). Au-delà de cette limitation, les porte-copies sont des éditeurs complets qui vous permettent de lire et de modifier un texte ou jeter un oeil à des documents de recherche.

Pour ouvrir un porte-copie, vous n’avez qu’à glisser un document depuis le classeur vers la barre d’en-tête de l’éditeur tout en appuyant sur la touche Option. (Vous pouvez également utiliser le menu « Naviguer > Ouvrir », mais le glissé-déposé est plus rapide.) En-dessous, un porte-copie a été ouvert dans l’éditeur de droite, montrant l’image d’un coucher de soleil :

Les porte-copies permettent un moyen efficace de vous référer à plus d’un document à la fois, mais leur utilité ne s’arrête pas là. Nous avons étendu la fonctionnalité « Ouvrir la sélection dans l’autre éditeur » introduite dans Scrivener 2 afin qu’elle puisse désormais utiliser les porte-copies. Supposons que vous avez deux éditeurs ouverts, un éditeur montre l’outil de planification (outliner) et a un porte-copie ouvert :

  1. Cliquer sur le bouton « Ouvrir la sélection dans l’autre éditeur » dans la barre en bas de l’outil de planification fonctionne comme avant — l’icône devient bleue pour indiquer que l’option est active, et sélectionner les documents dans l’outil de planification va permettre de l’ouvrir dans l’autre éditeur.
  2. Cliquer une seconde fois sur le bouton : il va rester bleu (option activée) mais l’icône va changer pour indiquer que la sélection va désormais affecter le porte-copie. Donc, à présent, lorsque vous sélectionnerez des objets dans l’outil de planification, ils seront ouverts dans le porte-copie associé plutôt que dans l’autre éditeur.
  3. Cliquer sur le bouton une troisième fois : l’option est désactivée.

Cela permet l’une de mes organisations préférées dans Scrivener 3. Voici comment je la met en place :

  1. Je divise l’éditeur verticalement.
  2. Dans l’éditeur de droite, j’affiche l’outil de planification, affichant le contenu d’un dossier dans lequel beaucoup de recherches ou de notes qui vont m’être utiles pour écrire.
  3. Je clique-dépose avec la touche Option l’une de ces notes dans la barre d’en-tête de l’outil de planification, afin de l’ouvrir dans le porte-copie associé.
  4. Je clique deux fois sur « Ouvrir la sélection dans l’autre éditeur » pour que les documents sélectionnés dans l’outil de planification s’ouvrent dans le porte-copie en-dessous.
  5. Je verrouille l’éditeur, afin qu’un clic dans le classeur n’affecte pas cet éditeur même lorsque le focus est dessus. En faisant cela, le classeur affectera toujours l’éditeur de gauche.

Cela permet une double navigation :

Désormais, à chaque fois que je sélectionne quelque chose dans le classeur, il s’ouvre dans l’éditeur de gauche, dans tous les cas. Lorsque je sélectionne quelque chose dans l’outil de planification, il est ouvert dans le porte-copie en-dessous. C’est un moyen fantastique de faire référence à un paquet de notes et de recherches dans la partie droite de l’interface tout en écrivant et créant du nouveau contenu dans la partie gauche. C’est probablement la nouvelle fonctionnalité que j’utilise le plus.

Disposition

Peut-être que la séquence en cinq étape ci-dessus vous semble une manipulation trop complexe — après tout, vous êtes dans Scrivener pour écrire, pas pour jouer avec les options. D’autant plus que Scrivener a une tonne de fonctionnalités utiles comme celle ci que beaucoup d’utilisateurs ne découvriront probablement jamais. Nous pensons que la double navigation est une fonctionnalité si utile que nous voulons la rendre plus accessible aux utilisateurs. Pour cela, nous avons ajouté quelques dispositions par défaut que vous pouvez choisir dans le menu Dispositions, ou depuis le bouton de la barre d’outils de gauche, et ils incluent la mise en place « double navigation » :

Vous avez été en mesure de créer vos propres dispositions (un moyen de retourner à une mise en place spécifique de l’interface en un seul clic) depuis Scrivener 2, mais ces dispositions par défaut proposent des mises en place de l’interface dont nous pensons qu’elles vous seront utiles. Donc au lieu de suivre toutes les étapes ci-dessus, vous pouvez choisir tout simplement « double navigation » et toutes ces étapes sont alors faites pour vous. Lorsque vous serez prêt à retourner à la simple navigation, vous pourrez choisir « défaut » (ou « nettoyer toutes les options de navigation » depuis le menu « Navigation »).

Voici une autre disposition qui je pense plaira à beaucoup d’utilisateurs, la disposition « trois panneaux » :

Et —une autre de mes favorites—, la disposition de « planification centrée » :

Donc, les porte-copies permettent beaucoup d’autres possibilités supplémentaires lorsque le temps vient de chercher référence dans vos notes existantes et éléments de recherche, et les Dispositions nouvellement crées rendent le passage d’une interface à l’autre possibles en un simple clic. Ce sont simplement deux façons de faire qui nous l’espérons vont se montrer puissantes et simples à la fois pour Scrivener 3.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s